Catégories
Informatique

La prise en charge du SSD Intel Rocket Lake-S PCIe 4.0 NVMe semble confirmée dans une nouvelle fuite

Intel Die
Alors que nous approchons du lancement des processeurs Intel Core "Rocket Lake" de 11e génération, l'une des questions persistantes est de savoir si le support PCI Express 4.0 sera enfin disponible sur les plates-formes grand public? Des fuites et des rumeurs suggèrent que la réponse est «  oui '', et si vous en voulez un de plus à ajouter à la pile, rendez-vous simplement sur le site Web officiel SiSoftware Live Ranker.
Comme repéré par un fuyant proéminent APISAK sur Twitter, il existe une nouvelle liste de plates-formes clientes Rocket Lake-S qui montre un SSD PCIe 4.0 utilisé dans le système de test. Il s'agit d'un modèle de capacité de 1 To non identifié, mais bien qu'il n'y ait aucune mention du fabricant du lecteur, la liste le reconnaît définitivement comme un SSD NVMe basé sur PCIe 4.0.

Regarde…

Rocket Lake-S avec un SSD PCIe 4.0 sur SANDRA
Source: Classement officiel en direct de SiSoftware via APISAK
Cela semble certainement être la plus grande indication à ce jour que Rocket Lake-S inaugurera la prise en charge de PCIe 4.0, apportant la parité à cet égard avec les chipsets X570 et B550 d'AMD pour ses processeurs Ryzen de troisième génération. Ma seule hésitation à faire tapis, cependant, est de ne pas savoir exactement comment SANDRA tire ses informations du système qui a fui.

Je ne suis pas tout à fait sûr que le fait de placer un SSD PCIe 4.0 dans un banc d'essai PCIe 3.0 permettrait au lecteur d'être toujours reconnu comme PCIe 4.0. Si quelqu'un le sait, n'hésitez pas à clarifier dans la section commentaires ci-dessous (et même si ce n'est pas le cas, nous accueillons toujours une conversation!).

Dans la liste ci-dessus, le SSD a affiché un «score» de 1 192,11 Mo / s et 44 999,6 IOPS. Et si vous cliquez sur les résultats individuels, cela montre ce qui suit …

  • Latence d'accès: 0,09 ms
  • Bande passante de lecture tamponnée: 774,07 Mo / s
  • Bande passante de lecture séquentielle: 920,98 Mo / s
  • Bande passante de lecture aléatoire: 850,07 Mo / s
  • Bande passante d'écriture tamponnée: 592,35 Mo / s
  • Bande passante d'écriture séquentielle: 467,71 Mo / s
  • Bande passante d'écriture aléatoire: 4025,73 Mo / s
Prenez de tout cela ce que vous voudrez. Quoi qu'il en soit, ce ne serait pas un choc à ce stade si Rocket Lake-S arrivait avec le support de PCIe 4.0. Cela a déjà été divulgué, et faire le saut supprimerait un point de vantardise actuellement détenu par AMD.
Intel a besoin de toutes les incitations qu'il peut offrir aux consommateurs, compte tenu de ses problèmes de puce. Sur le bureau, la société est toujours bloquée sur 14 nm (bien qu'il s'agisse d'un nœud raffiné) et n'expédiera aucun processeur de bureau 10 nm avant le second semestre de l'année prochaine (Alder Lake). Et en regardant encore plus loin, les plans 7 nm d'Intel ont été repoussés de six mois (ce qui en fait un retard d'un an) en raison d'un défaut.
Il y a aussi la réalité que Zen 3 est juste au coin de la rue. Rocket Lake-S offrira-t-il suffisamment de performances et de fonctionnalités (y compris PCIe 4.0) pour inciter les gens à choisir une plate-forme Intel plutôt qu'une plate-forme AMD? Nous devrons attendre et voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *