Catégories
Informatique

Macs alimentés par Apple Silicon pour prendre en charge Thunderbolt 4 malgré l'abandon des puces Intel

Tim Cook Wafer
Les ruptures peuvent être gênantes. Bien sûr, l'un ou l'autre peut vouloir rester ami, mais quelqu'un de nouveau arrive et cela sort par la fenêtre. Quoi qu'il en soit, Apple et Intel semblent déterminés à rester amis, dans une certaine mesure, car Apple se retrouve à adopter ARM pour ses propres puces personnalisées. Qu'est-ce que cela signifie pour l'avenir de Thunderbolt sur les systèmes Mac, et notamment la nouvelle spécification Thunderbolt 4 d'Intel? Ça reste.
Ce n'était pas acquis d'avance, mais ce n'était pas non plus surprenant. Apple est au milieu d'un plan de transition de deux ans pour abandonner l'utilisation des processeurs Intel dans son système Mac au profit d'un silicium conçu sur mesure basé sur ARM. Il y aura également de nouveaux systèmes Mac dans un avenir proche qui arboreront toujours des puces Intel, et il va de soi que ceux-ci prendront en charge Thunderbolt. Mais jusqu'à présent, il n'était pas clair si cela se prolongerait jusqu'à la fin de la transition d'Apple vers son propre silicium.

«Il y a plus de dix ans, Apple s'est associé à Intel pour concevoir et développer Thunderbolt, et aujourd'hui nos clients apprécient la vitesse et la flexibilité qu'il apporte à chaque Mac. Nous restons attachés à l'avenir de Thunderbolt et le prendrons en charge sur les Mac équipés de silicium Apple,» Le porte-parole d'Apple a déclaré Le bord.

Bien que cela ne soit peut-être pas choquant, il est néanmoins intéressant, d'autant plus qu'Apple n'a jusqu'à présent implémenté la connectivité Thunderbolt sur aucun produit non Intel. Cela comprend l'iPad Pro avec une puce Bionic a12Z à l'intérieur – il dispose d'un connecteur USB-C, mais ne prend pas en charge Thunderbolt 3. Il en va de même pour le Developer Transition Kit d'Apple.

Thunderbolt 4 s'appuie sur la spécification Thunderbolt 3. Cela est en grande partie lié à la nécessité de fonctionnalités auparavant facultatives. Par exemple, si un fabricant souhaite obtenir la certification Thunderbolt 4, il devra prendre en charge une vitesse minimale de 40 Gbit / s, alors que celle-ci était facultative sur Thunderbolt 3.

L'exigence de vitesse se prête à la prise en charge de deux écrans à résolution 4K ou d'un seul écran à résolution 8K. Et pour les transferts de données, Thunderbolt 4 offre des vitesses allant jusqu'à 32 Gbps.

Il reste à voir à quoi ressembleront les Mac basés sur ARM du côté des performances, et en particulier le Mac Pro, si cela persiste. Une diapositive d'Apple semble indiquer que les Mac ARM augmenteront la prise en charge des GPU tiers, mais peut-être pas nécessairement pour les boîtiers GPU externes. Nous ne savons tout simplement pas encore. Ce que nous savons, cependant, c'est que Thunderbolt rejoindra Apple pendant le trajet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *